« Voici le figuratif de l’avenir grâce au superbe travail de photographe, d’informaticien et d’artiste de Gérard DUBOC. Il recrée une œuvre nouvelle à chaque cliché…par l’action des couleurs, parfois poétiques et sensibles, souvent activement audacieuse, dans le cheminement d’un pop’art qui saurait inclure élégance et beauté du graphisme et d’accords magistralement exprimés. »

This is one of the views of the future in the domain of the pictural art, thank to the well digital and photography work done by the artist Gerard Duboc. He recreate a new work each time, by the use of colours, sometimes poetics and sensitive, often actively audacious, on the road of a pop’ art which could knows to include elegance and beauty of the graphic with cleaver agreements masterfully expressed.

André Ruellan Critique Art-culture-France.com

« Par un travail d’épuration, de reconstruction, de choix de couleurs, pour aboutir à un tableau nouveau où la photographie laisse place à un création originale, l’artiste nous offre des œuvres surprenantes, riches en couleurs, qui ne laissent pas indifférentes.

Ses photographies sont comme des morceaux de musique, mixées, compilées, pour donner une création personnelle aux tonalités originales »

Through a work of purge, of reconstruction, of colour choices, to obtain a new work where the photography leaves place to an original creation, the artist offers amazing pictures, rich in colours, which do not leaves indifferent.

Article Paris-Normandie 5 mai 2008

 

"Dans sa série "TOROS", Gérard DUBOC fait de la couleur rouge sa matière première, sa terre primitive. Il façonne ainsi des images dans lequel le visible, matière première ou ombre, n'est que le pré-texte."

In his « TOROS » series, Gérard DUBOC makes the red colour a primary material, his primitive clay. He makes images in which, shade and raw material are just a pretext.

Jean-Luc Cormier  Artiste photographe, maître de conférence Arles.

"Gérard Duboc a souhaité exposer ses œuvres les plus contemporaines, parmi lesquelles il pousse encore davantage son exploration et l'exploitation de ses photographies. Un essai parfaitement transformé, le tout au sein d'un espace on ne peut plus singulier !"

Article Paris-Normandie 12 novembre 2012